DAT’ACCESS à Vannes : La nouvelle Clef de l’accessibilité

Virginie Danet sort de la salle de musique actuelle de Saint-Avé. Récent, ce type d’équipement tient compte des obligations relatives à la loi sur le handicap, mais nombre de lieux sont encore loin d’être accessibles à tous. « Parfois, il suffit d’une petite plaque mobile qui ne coûte que quelques dizaines d’euros pour permettre à un fauteuil d’entrer dans un magasin, un café ou une galerie photos du centre ville ! », rappelle Virginie.

Virginie Danet sort de la salle de musique actuelle de Saint-Avé. Récent, ce type d’équipement tient compte des obligations relatives à la loi sur le handicap, mais nombre de lieux sont encore loin d’être accessibles à tous. « Parfois, il suffit d’une petite plaque mobile qui ne coûte que quelques dizaines d’euros pour permettre à un fauteuil d’entrer dans un magasin, un café ou une galerie photos du centre ville ! », rappelle Virginie.

Permettre à tous, grâce au numérique, de s’informer sur l’accessibilité dans le pays de Vannes, telle est l’ambition de « Dat’Access » à l’horizon 2017.

Porté par la fondation Université de Bretagne Sud (UBS), ce programme vise prioritairement à faciliter la vie de toute personne en situation de handicap.

« L’autre jour, j’avais envie d’aller aux toilettes. Quand la personne qui les occupait en est sortie, j’ai réalisé qu’elle ne semblait pas être handicapée. Je m’excuse, s’est-elle justifiée, mais les toilettes handicapées offrent un tel confort que je me permets de les utiliser quand elles sont libres ». Une justification tirée par les cheveux, quoique… Atteinte de polyarthrites rhumatoïdes, Chrystel Delattre raconte volontiers cette anecdote qui lui est personnellement arrivée. Conseillère municipale de Vannes, déléguée au handicap, elle souligne ainsi (toute proportion gardée) que chacun dans sa vie de tous les jours peut être concerné par la qualité des équipements recevant du public. « Quand on est diminué : faire ses courses, se rendre au cinéma, aller à la piscine se transforment trop souvent un chemin semé d’embûches ». Voilà pourquoi, dans le sillage de la loi sur le handicap, certaines collectivités ont pris la mesure des choses et tentent de relever le défi d’une accessibilité pour tous. « Un moyen efficace d’améliorer la qualité de vie des habitants, tout en renforçant l’attractivité de notre territoire », remarque l’élue.

Mais l’aménagement d’équipements spécifiques (places de stationnement, sanitaires, rampes d’accès, feux sonores…) ne suffit pas à satisfaire les attentes des personnes concernées. Encore faut-il le leur faire savoir.

« C’est un domaine où l’accès à l’information est déterminant, souligne Chrystel Delattre. Imaginez que vous vous déplaciez en fauteuil et que vous souhaitiez passer une journée à Vannes. Où allez-vous vous garer ? Pourrez-vous visiter l’aquarium ; assister à une conférence ; déjeuner dans le centre historique ? Autrement-dit, vous sera-t-il possible d’accéder facilement, voire en temps réel, aux informations nécessaires pour le bon déroulement de votre séjour ?  Dat’Access est un outil précisément conçu pour apporter des réponses claires et rapides à ces questions ! »

 Savoir faire reconnu

Début 2015, Vannes Agglomération s’est adressée à la Fondation Université Bretagne Sud pour lui proposer de travailler sur cette problématique, en commençant par recenser les services et équipements existants sur le territoire. « Nous avons un savoir faire reconnu dans le traitement de ce type de données, explique Véronique Bosc Burel, coordonatrice du projet au sein de la Fondation. Des données, dont la plupart existent déjà, mais qui, isolées, dispersées ou dormantes, ne présentent guère d’intérêt. Notre mission a donc consisté dans un premier temps à les collecter (via l’Open data, auprès de nos partenaires…), à les regrouper, normaliser et cartographier pour les rendre utilisables dans un programme mis au point par notre chef de projet, Mathieu Le Corre ».

L’équipe de recherche de la Fondation s’est aussitôt entourée de l’expertise de plusieurs partenaires pour coller au mieux à la réalité des besoins. Vannes Agglomération, Association des Paralysées de France (APF), MGDis (éditeur de solution de pilotage et de valorisation de l’action publique), Kicéo (régie de transport de Vannes-Agglo) et la préfecture du Morbihan en sont les principaux.

« Ils se réunissent régulièrement au sein d’un comité opérationnel pour faire le point sur l’avancement du projet, poursuit Véronique Bosc Burel. Le comité hiérarchise les priorités et réfléchit sur une vulgarisation pertinente des données destinées aux usagers : logotypes, idéogrammes, légendes… ».

 Déjà en ligne, le site permet aux internautes, via différents filtres, de mobiliser les informations spécifiques qu’ils recherchent sur un fond de carte. Quel que soit leur itinéraire, quel que soit le programme de leur journée, ils peuvent ainsi vérifier l’existence des différents équipements conformes à leurs besoins.

« A terme, une application gratuite pour smartphone sera directement téléchargeable ».

Véronique Bosc Burel de l’Université Bretagne Sud et Chrystel Delattre, élue vannetaise, s’activent pour que l’application mobile proposée par Dat’Access soit opérationnelle dès 2017. « Si cela peut éviter à quelqu’un de réserver une place de spectacle dans une salle accessible en fauteuil, mais dont les toilettes sont au sous sol…on aura déjà gagné quelque chose !».

Véronique Bosc Burel de l’Université Bretagne Sud et Chrystel Delattre, élue vannetaise, s’activent pour que l’application mobile proposée par Dat’Access soit opérationnelle dès 2017. « Si cela peut éviter à quelqu’un de réserver une place de spectacle dans une salle accessible en fauteuil, mais dont les toilettes sont au sous sol…on aura déjà gagné quelque chose !».

Démarche participative

Autre axe de travail de l’équipe Dat’Access : populariser le projet et multiplier les contacts sur le terrain. « Nous tenons à nous inscrire dans une dynamique participative ». A la manière de Wikipédia, il sera donc possible aux particuliers comme aux associations partenaires du projet de signaler et d’actualiser des données pour que le site et l’application mobile à venir puissent bénéficier d’une mise à jour encore plus efficace.

Sur ce point, la philosophie du projet n’a rien de révolutionnaire puisque cette volonté de partage s’inspire largement d’une démarche proposée par la plate forme collaborative «Jaccede », partenaire de Dat’Access. Un site où chacun peut se connecter pour détailler l’accessibilité de lieux accueillant du public et permettre ainsi aux personnes en situation de handicap d’identifier les établissements répondant à leurs besoins.

Atteinte d’une maladie invalidante, Virginie Danet connait bien l’efficacité de ce dispositif. Habitante de Saint-Avé (commune de l’agglomération vannetaise), elle est adhérente de Jaccede. « Quand j’ai appris dans la presse le lancement de Dat’Access, j’ai vite pris contact avec la fondation et me suis impliquée dans ce projet ».

Au printemps 2017, l’Université Bretagne Sud organisera une journée de l’accessibilité sur Vannes Agglomération pour faire connaitre Dat’Access au grand public et amorcer la dynamique participative espérée, notamment en y impliquant des étudiants. L’occasion de convaincre de nouveaux ambassadeurs, à l’image de Virginie qui a d’ores et déjà prévu d’y participer : « plus on parlera d’accessibilité, plus elle se banalisera et moins on se sentira isolés face à nos difficultés. Bien entendu, l’idée n’est pas de pointer du doigt ceux qui tardent à s’équiper, mais de les y inciter et de mettre en valeur ceux qui ont déjà fait de gros efforts pour nous rendre la vie plus facile ».

Parce que la prise en compte de l’accessibilité se révèle être primordiale pour permettre à tous – en particulier aux personnes en situation de handicap – de participer à la vie culturelle comme aux autres activités de la cité, Culture & Handicap encourage et soutient Dat’Access, projet novateur qui met le numérique et l’information au service du quotidien.

Textes et photos Pierre-Yves Jouyaux Pour Groupama

Retrouvez Dat’Access en ligne : dataccess.univ-ubs.fr

Fondation Université Bretagne Sud

Contact :  www.univ-ubs.fr/fondation
Véronique Bosc Burel – 02 97 01 26 81 / 06 68 42 84 75
veronique.bosc@univ-ubs.fr